LibreOffice ou la volonté de s’imposer

Cui-cui pour AOODepuis quelques semaines, regain de cui-cui sur le réseau social éponyme pour annoncer l’énième mort du projet OpenOffice. L’équipe francophone de LibreOffice qui tient le compte Teutteur  tente à nouveau de distiller cette intox :
Cui-cui

Ce qu’ils ont du mal à comprendre, c’est que l’utilisateur est seul à décider du logiciel avec lequel il souhaite travailler. Imposer LibreOffice n’est donc pas du goût de tout le monde :
Cui-cui

Cui-cui

Bref, libre ne veut pas dire systématiquement LibreOffice.

5 commentaires sur “LibreOffice ou la volonté de s’imposer”

  1. Nathan dit :

    LibreOffice devrait se renommer en DiktatOffice :)

  2. Pierre dit :

    Ou est l’intox ?
    Ce qui est dit là, de mettre LibreOffice plutôt qu’OpenOffice car le développement d’OpenOffice est à l’arrêt, on le voit souvent, y compris sur le forum anglophone d’OpenOffice.org.
    Est-ce qu’il y a des gars qui bossent encore sur OpenOffice ?
    Oui !
    Est ce que cela suffit pour clore le débat ?
    Je ne crois pas.
    Il suffit de suivre ce blog pour s’en convaincre.
    La version de développement 4.2 annoncé sur blog il y a plus de 15 mois arrive seulement.
    Quelles sont les nouvelles fonctionnalités ajoutée en 4 ans ?

    Les travaux de l’année dernière, c’est un travail sur le port d’OpenOffice en 64 bits sur Windows et du travail de fond, pour pouvoir compiler OpenOffice plus facilement, rapidement, et sur des compilateurs modernes afin de ne pas rebuter les nouveaux contributeurs qui se présentent mais quittent le projet à cause de cette lourdeur.

    Tout ça, c’est déjà fait sur LO depuis des années. et ça avait d’ailleurs été critiqué par les devs d’OpenOffice.

    En réalité, OpenOffice est maintenu par une poignée de devs, bénévoles qui font ça sur leur temps libre. La taille du projet est trop pour importante pour si peu de ressources, même si leur volonté, et leur bénévolat force le respect.

    Aujourd’hui, la dette technique s’alourdit, Sous W10, les équations c’est pas bon, Impress ne supporte pas les écrans 4k, la compatibilité avec M$ Office ou d’autres formats récents est faible.

    Le processus de gestation de la 4.2 est long, ce qui est assez logique, peu de ressources, et un haut niveau d’exigeantes (tout le contraire de LO).
    Donc, oui il est plutôt logique d’orienter les gens vers LO, plutôt qu’OpenOffice, même s’il y des façons plus ou moins habiles de le dire.

  3. Nathan dit :

    Ah revoilà les chiens de garde de LibreOffice.
    Perso, OpenOffice satisfait à mes besoins. Je suis sous Windows 10 et tout fonctionne très bien.

  4. Valioud dit :

    @Pierre : Tu as lu le twit au moins ?
    Dire qu’Open Office est arrêté depuis 2010 alors qu’il y a des versions qui sortent, c’est mentir.

  5. Pierre dit :

    @Valioud
    Oui, c’est mentir. Je ne prends pas la défense de ces propos. Même si factuellement, c’est vrai OpenOffice.org s’est arrêté en 2010 et c’est ApacheOpenOffice qui repris la suite. Si l’intention de l’auteur est de jouer sur cette subtilité, c’est malhonnête.

    Par contre, le développement est quasiment inexistant depuis 3 ans et le projet AOO est dans une mauvaise passe.

    D’un strict point de vue des fonctionnalités, il est raisonnable de conseiller LO plutôt que AOO. Encore qu’il faille bien choisir sa version de LO pour ne pas tomber sur champ de mine.
    Maintenant, je comprends tout à fait, que le choix d’un logiciel libre ne soit pas qu’un problème de fonctionnalités, mais aussi un soutien à une communauté, des bénévoles, une vision de libre, etc. Bref, c’est aussi être un choix militant.