Windows 10 S : le retour du pire

Logo Windows 10 + AOOEn 2002, Microsoft s’était fait taper sur les doigts pour avoir voulu imposer IE comme unique navigateur. Une affaire qui s’était soldée en 2009 par une amende record de 1,6 milliard d’€uros imposée par l’UE. Puis en 2012, nouvelle tentative avec Windows 8 ARM qui interdit aux développeurs tiers l’accès au « bureau ». En clair, les seuls logiciels autorisés sont ceux de Microsoft. Mais l’échec commercial de cette version ne fera pas autant de vague.

Jamais deux sans trois dit un proverbe. Voilà que l’éditeur de Redmond remet le couvert avec sa nouvelle mouture : la version S de Windows 10. Celle-ci fonctionne uniquement avec les applications compatibles et disponibles sur le Windows Store. Là encore, l’aspect « sécurité » est avancé pour bloquer le système d’exploitation. Résultat : les logiciels libres comme OpenOffice n’auront pas droit de cité.

Les étudiants qui sont clairement la cible de cet OS devront se méfier lors de leur achat. Microsoft annonce également sans rire : basculer vers Windows 10 Professionnel est possible pour un prix « abordable ». En clair, il vous faudra payer pour pouvoir installer des logiciels gratuits.

Un commentaire sur “Windows 10 S : le retour du pire”

  1. Val dit :

    Que celui qui n’a pas compris que Microsoft prenait ses clients pour des vaches à lait, aille faire un pèlerinage sous Linux :)

Laisser une réponse