OpenOffice 4.2.0 sur la rampe de lancement

Andrea PescettiAndrea Pescetti (cf. photo) vient d’annoncer la sortie prochaine courant février d’une nouvelle version. Estampillée 4.2.0, elle corrigera essentiellement des bogues. Pour le moment, on s’attache à trouver un responsable pour superviser l’opération.

Si vous êtes volontaire pour cette tâche, rapprochez vous de la liste de diffusion des développeurs.

8 commentaires sur “OpenOffice 4.2.0 sur la rampe de lancement”

  1. Pierre dit :

    C’est une bonne chose à priori. Mais avec quel contenu qui justifie un incrément de version ? La mise à jour automatique (comme FF) ?
    Malgré tout, j’ai bien peur que la liste des nouveautés ne suive la pente des versions 4.0 et 4.1

    https://www.openoffice.org/development/releases/4.0.0.html
    https://cwiki.apache.org/confluence/display/OOOUSERS/AOO+4.1+Release+Notes

  2. TOOop Chef dit :

    Comme son numéro l’indique, il s’agit d’une version mineure et comme le mentionne mon billet (que vous avez dû lire en diagonale), elle corrige essentiellement des bogues. Lorsqu’il y a des nouveautés dans un logiciel, on change le 1er chiffre. Pour OpenOffice, il faudra donc attendre la prochaine 5.0.

  3. Pierre dit :

    Si cette version n’est qu’une mise à jour corrective. Alors, il me semble qu’elle mérite un numéro de version plus modeste, 4.1.3 par exemple. La version 4.1.2 ne comportait d’ailleurs pas que des corrections de bugs.

    Si je regarde les notes des versions 3.1 ; 3.2 ; etc. je vois qu’il y a des nouveautés significatives à chaque fois. d’où mon interrogation. Qu’est ce que l’on trouvera dans la 4.2 ? Je n’attends pas de révolution, mais quelques plus.

    Le passage à des versions majeures se justifie souvent par des modification importantes du cœur du programme ou des modifications sensibles de l’interface utilisateur (version 2 ; 3 ; 4)

    Mais la numérotation des versions a aussi sa part subjective, marketing. et peut être une sorte de méthode Coué.

  4. TOOop Chef dit :

    Si vous n’êtes pas d’accord avec ce que décide le Comité de gestion du projet, il vous suffit d’exposer votre point de vue sur la liste des développeurs.

  5. Pierre dit :

    En fait, j’expose des faits qui sont en contradiction avec vos affirmations
    C’est un fait qu’historiquement, OpenOffice incrément des numéros de version 4.0.1 ; 4.1.1 ; 4.1.2 pour des versions ne contenant que des corrections de bugues
    C’est aussi un fait que les numéros de version intermédiaires comportent de nombreuses nouveautés.
    Et c’est aussi un fait que les numéros de version majeurs introduisent des grosses modification du cœur du programme.
    d’où ma question, mon interrogation, sur les nouveautés de cette version 4.2.
    J’ai cherché, sur le blog apache, sur les pages wiki. rien.
    j’ai juste vu quelques messages sur la liste des développeurs qui disaient qu’il y avait suffisamment de nouveautés pour justifier un incrément de version intermédiaire. On verra bien.

  6. TOOop Chef dit :

    Je n’affirme rien et ne fais que relayer des propos. Maintenant comme je vous l’ai déjà écrit, vous exposez un avis qui n’aura aucun écho ici. Donc, inutile de continuer.

  7. Romain dit :

    Bonjour

    je me suis faite la même réflexion que Pierre en lisant ce billet, si on s’en tient à l’information que vous relayez, le choix d’incrémentation ne s’inscrit pas dans la logique menée jusqu’ici avec OpenOffice.
    Du coup à voir dans les faits quand elle sera sortie.

    Et je tenais à souligner que oui, nous lecteurs sommes au fait que les avis exposés ici ne feront pas écho auprès des développeurs, c’est le principe des commentaires de blog à savoir exposer un avis ou un ressenti suite à la lecture d’un billet.

  8. Pierre dit :

    Bonjour,

    « Et je tenais à souligner que oui, nous lecteurs sommes au fait que les avis exposés ici ne feront pas écho auprès des développeurs, c’est le principe des commentaires de blog à savoir exposer un avis ou un ressenti suite à la lecture d’un billet. »

    Et bien cela fait plaisir de voir que l’on est au moins deux à partager le même avis sur l’utilisation des commentaires de ce blog.