Détournement de fonds pour OpenOffice ?

Petit historique pour ceux qui ne suivent pas : l’association « TeamOOo » gérait à l’époque de Sun et d’Oracle les fonds récoltés pour le projet. Depuis, le transfert à la Fondation Apache, la Team a continué son action en lançant notamment une campagne de récolte en octobre dernier.

Cela n’a pas été du goût d’Apache qui a vertement signalé dans un premier temps, qu’elle n’avait pas besoin d’argent pour assurer le développement d’OpenOffice. Puis en coulisse, le comité de pilotage (PPMC) a engagé des tractations pour faire intégrer les dissidents.

Pendant les pourparlers, un second point d’achoppement a été le fait que la Team voulait aussi sortir une version 3.3.1 estampillée OpenOffice. Tandis que pour Apache, l’effort du développement devait se concentrer sur la 3.4. La guerre des égos a alors fait son travail et rapidement, tout le monde est resté campé sur ses positions.

Pour Apache, pas question d’ambigüité sur le nom. Il faut donc faire cesser l’usage des logotypes et de la marque. Que si la Team voulait continuer quelque chose, elle devait le faire de son côté. En d’autres mots : vous nous rejoignez ou vous fourchez !

Les choses en seraient restés là si plusieurs personnes n’avaient pas reçu une curieuse invitation par courriel. Un lien pointant sur une page qui invite à la donation pour Noël.

La Team s’est en fait servi de la base des adresses @openoffice.org restée sur les serveurs d’Oracle auxquels elle a encore accès.

Pour Apache, la confusion est évidente pour des utilisateurs non avertis. Rob Weir l’affirme « ils réorientent leurs activités et leur modèle économique d’une manière qui entre en conflit avec notre marque ».

Seulement voilà, la Team fait bien partie intégrante du projet. Pour preuve avec Pootle, le logiciel permettant la traduction de l’IHM dans d’autres langues. La mise en place du serveur a été financée par la Team et non par Oracle.

Espérons que pour 2012, tout le monde fasse la paix et penser enfin à quelqu’un d’important : l’utilisateur final.

2 commentaires sur “Détournement de fonds pour OpenOffice ?”

  1. tintin dit :

    Quel binz !

  2. William dit :

    C’est pas Brassens qui disait « dès qu’on est plus de deux, on est une bande de cons » ?
    C’est pas gagné… Vu le nombre d’intervenants/participants avec chacun son idée de ce qu’il faut faire et comment, c’est déjà un exploit que le monde du libre ne soit pas plus une pétaudière.
    Une occasion de remercier tous ceux qui contribuent à le développer, quelle que soit la voie qu’ils prennent.