Après la 3.3, le déluge… LibreOffice

Charles Schulz, l’un des responsables de LibO et transfuge mis à la porte par Oracle du projet OpenOffice.org, nous livre un petit bilan après un premier mois.

La démission (forcée) des membres du Conseil Communautaire OOo aura permis d’abord d’arrêter les « singeries » autour du soi-disant conflit d’intérêt entre les deux suites.  M. Schulz confirme d’ailleurs qu’après la sortie de la 3.3, Oracle se retrouvera seul sans aide de la Communauté.

En ce qui concerne LibreOffice, tout va bien. Malgré les attaques de Microsoft et les articles dans les médias sur le fait qu’une suite bureautique qui ne soit pas « cloud » soit dépassée, rien n’entame la poursuite du développement. Après deux versions bêta et le gel des fonctionnalités, C. Schulz promet que LibO sera différent de ce que l’on attend. Des efforts ont ainsi été réalisés quant à la vitesse de chargement des programmes.

Résolument optimiste, M. Schulz vous invite fortement à participer au projet même s’il reste à définir de nombreuses choses telles que le financement ou la fameuse conservation des droits sur le code fourni.

Le commentaires sont fermés.