Quelques chiffres sur la Fondation Document

Après une première semaine d’intense activité, Italo Vignoli l’un des membres de la Fondation Document (abrégé en TDF pour The Document Foundation) fait un premier bilan.

La bêta de LibreOffice a été téléchargée plus de 80.000 fois. L’infrastructure serveurs pour le téléchargement a été portée de 25 à 45 miroirs dans 25 pays. Ce nombre représente la moitié de ce qui a été mis à disposition pour le projet OpenOffice.org depuis 10 ans.

Du monde a commencé à contribuer au code, à suggérer des fonctionnalités, valider des rustines et reporter des bogues. En une seule semaine, plus de 80 contributions ont été acceptées dans LibreOffice par un total de 27 volontaires dont plusieurs sont des nouveaux arrivants. Il y a environ une centaine de développeurs à avoir accroché le canal IRC #libreoffice générant ainsi un ramdam d’activité (environ 14.000 messages échangés).

Autour de la communauté en général, 2.000 personnes se sont inscrites sur la liste de diffusion announce@ pour connaître les dernières nouvelles de la Fondation et 300 personnes sont sur la liste discuss@ avec 100 messages postés chaque jour.

Pour arrondir les chiffres, il y a 600 personnes suivant les « tweets » TDF et plus de 1.000 fans sur Facebook. Le trafic sur le serveur est de 500 GB.

Après la réponse « officieuse » de Oracle sur la création de la Fondation, dont j’ai fait l’écho dans ce billet. I. Vignoli commente à son tour cette décision :

« La Fondation en déduit que Oracle n’a pas de plan immédiat pour soutenir la Fondation ou de transférer les actifs communautaires tels que la marque OpenOffice.org. Toutefois, nous espèrons que cette position changera si elle voit que la communauté des bénévoles -qui est une composante essentielle du succès passé de OpenOffice- apporte son soutien à la nouvelle Fondation. En attendant, la Fondation continuera le développement du logiciel sous la marque LibreOffice. »

Le commentaires sont fermés.