Oracle et LibreOffice : un divorce (presque) consommé

Annoncé hier, la fondation visant à rendre indépendant OpenOffice.org vis-à-vis d’Oracle attendait de sa part une adhésion au nouveau projet LibreOffice. Mais si je reprends les propos de M. Schnabel qui imageait cette volonté d’indépendance par « une mère qui aime son enfant mais qui refuse que celui-ci marche tout seul », on pourrait dire aussi : « maman, je veux vivre ma vie tout seul mais tu continues à payer mon loyer, ma bouffe et mes fringues ».

La réponse de Oracle n’est pas encore officielle mais des courriels transpirent déjà sur les listes de discussion comme par exemple celui de Simon Brouwer :

Oracle investit des ressources considérables dans OpenOffice.org. Avec plus d’une centaine de millions d’utilisateurs, nous pensons que OpenOffice.org est le plus avancé et le plus riche des projets à code ouvert et nous encouragerons fortement la communauté Open Office à continuer de contribuer. Toutefois, l’avantage de ces projets libres, c’est que n’importe qui peut le faire fourcher, comme cela a été fait aujourd’hui. Notre premier objectif pour Open Office, c’est qu’il soit plus largement utilisé si cette nouvelle fondation aide à faire avancer Open Office et l’ODF, nous leur souhaitons le meilleur.

En clair : continuez sans nous, on vous souhaite bon courage.

Le commentaires sont fermés.