Hewlett-Packard attaque Oracle

Qui attaque qui ? C’est le nouveau jeu à la mode des gros de l’informatique. Le célèbre fabriquant de matériels informatiques HP poursuit judiciairement Oracle. En cause, le débauchage par Oracle de l’un de ses directeur.

Oracle avait d’abord annoncé en début de semaine la nomination de Mark Hurd, l’ex-DG de HP, en tant que co-président. Ce même Hurd, qui fait l’objet d’une mise au placard depuis 2005 par HP suite à une enquête pour harcèlement sexuel, a pourtant eu les faveurs de Larry Ellison (PDG d’Oracle) puisqu’il dit à son propos : « aucun cadre dans le monde informatique ne dispose d’autant d’expérience que lui ».

Principal reproche de HP, la violation de la clause de confidentialité qui lie Hurd à protéger les secrets du groupe durant son contrat et surtout deux ans après un éventuel départ.

C’est un froid glacial qui vient de s’installer entre les deux géants. « En déposant cette plainte rancunière contre Oracle et Mark Hurd, le conseil d’administration de HP agit avec le plus total mépris vis-à-vis de notre partenariat, de nos clients communs et de leurs actionnaires et salariés » estime le patron d’Oracle.

Rancune, mépris, des mots forts exprimés aussi de la part d’autres acteurs tels que Google (attaqué récemment pour violation de brevet) et la communauté OpenSolaris (dont le projet a été liquidé).

Rappelons ce dicton plein de sagesse : « ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse ».

Le commentaires sont fermés.