Oracle attaque Google

Pas un jour sans ou presque. Oracle attaque cette fois Google en justice pour violation du brevet Java. Une plainte a été déposée hier devant le tribunal fédéral de Californie du nord (PDF en anglais). Google, géant d’internet, est accusé d’avoir délibérément inclus du code Java dans son navigateur Android.

Oracle exige des dommages-intérêts à Google qui risquent de tripler si le détournement allégué est reconnu comme volontaire . L’action a été estée au nom de sa filiale américaine, qui a obtenu les droits de Java avec l’acquisition de Sun Microsystems en janvier dernier. Bien que Android fonctionne avec sa propre machine virtuelle dénommée Dalvik. C’est cette dernière qui est en cause car elle reprendrait des parties de code de Java.

Pour le moment, Google n’a pas encore répondu. Mais, cette action en rappelle étrangement une autre. En 1997, Microsoft était attaqué par Sun pour le même motif. Après dix ans de procédure, Microsoft avait finalement accepté de verser 1,6 milliard de dollars à l’amiable pour régler le désaccord. Une conclusion hâtée après qu’un juge anti-trust ait été saisi de l’affaire pour abus de position dominante.

L’histoire va t-elle se répéter ?

Le commentaires sont fermés.