Pourquoi vouloir enterrer OpenOffice.org ?

Depuis le lancement le mois dernier de MS-Office 2010, les médias ont un peu trop tendance à s’extasier sur la nouvelle mouture bureautique dont a accouché la firme de Redmond.  Il suffit de parcourir les actualités avec un quelconque moteur de recherche pour trouver des phrases telles que : Office est donc devenu un élément quasiment indispensable à la bonne marche de l’entreprise.

Mais de quelles entreprises parle t-on ? Peut être s’agit-il de ces grands groupes qui bénéficient de remises énormes sur les volumes achetés. En tout cas, pas de ces dizaines de PME, PMI voir TPE où la dépense pour un logiciel est une chose importante. Si on jette un oeil sur les tarifs, on trouve quand même MS-Office Pro à 499 € en version dématérialisée.

Et au delà du coût, MS-Office n’est-il pas devenu un monstre ? Microsoft met également en avant la dimension collaborative intégrée de sa suite par le biais de son portail SharePoint. En clair, il faut une armada d’informaticiens pour le déployer et un service informatique prêt à surveiller toute cette belle installation. Cela me rappelle un autre logiciel que Microsoft pourfendait à l’époque parce qu’il était tentaculaire et lourd : Lotus Notes.

Bref, si on écoute tout ce joli monde largement abreuvé publicitairement : on peut enterrer OpenOffice.org et toutes les autres suites bureautiques alternatives.

Attendons de voir et refaisons un bilan pour 2011.

Le commentaires sont fermés.