Restez calme et acceptez le changement

22 septembre 2016

Depuis quelques jours, le projet OpenOffice s’agite. Un nouveau vice-président vient d’être nommé en la personne de Marcus Lange. Ce dernier en a profité pour communiquer sur le blogue de la Fondation Apache un billet dont je reprends le titre. Il s’agit de rassurer tout en rappelant qu’il est urgent d’attendre. Un clin d’œil à la Toile qui continue de répandre son lot d’inepties sur la mort d’OpenOffice.

Comme j’aime à le rappeler, OpenOffice va à son rythme en privilégiant la qualité (stabilité) à la quantité (sortie de versions effrénée).

Apache et OpenOffice : une sortie… de crise ?

8 septembre 2016

Depuis quelques jours, la toile s’embrasse autour d’un message publié par Dennis Hamilton membre du comité de gestion du projet. Raison de cette flambée : la publication d’un processus de sortie pour OpenOffice des logiciels dont s’occupe la Fondation Apache si le développement s’arrêtait. Il n’en fallait pas plus pour que blogueurs et autres journaleux s’emparent du texte pour le prendre au 1er degré : OpenOffice est mort.

Bien sûr, la situation est un peu plus complexe. Il est vrai que le projet peine à sortir ses deux versions par an. Depuis 2015, l’activité sur le code source est au minimum. Mais des rustines continuent à être produites et depuis le début d’année, tout était prêt pour publier une version 4.2.0. Seul bémol, aucun volontaire pour superviser ce travail.

C’est devant ce constat, qu’Hamilton diffuse sur la liste des développeurs ce texte. Il oublie que cette liste de diffusion est publique et qu’immédiatement les détracteurs du projet vont s’en emparer. Aujourd’hui, Il reconnait que cet envoi a été maladroit et surtout mal interprété. Mais il s’amuse aussi de voir que de nombreux contributeurs sont revenus, alarmés par cet appel.

Dans tous les cas, le projet OpenOffice continue avec la sortie prochaine d’une 4.1.3 intégrant une rustine de sécurité.

Lire de l’ODF sans OpenOffice sous Windows

7 juillet 2016

PowerShell et OpenOfficeJ’exhume ce vieux billet dont je vous recommande la lecture : Développeur, ODF va vous faire gagner du temps. Ainsi avec un simple langage de script comme le PowerShell de Windows, on peut lire le contenu d’un classeur Calc. Sans avoir OpenOffice d’installé, il est donc possible d’interroger et d’extraire des informations d’un document ODS.

Et pour compléter, je vous le démontre à travers ce tutoriel.

Puissance d’un format ouvert, libre et surtout documenté.

NeoOffice bientôt plus cher

7 juin 2016

Le 1er juillet prochain, Planamesa, l’éditeur de NeoOffice augmentera ses tarifs sur le magasin Apple. La suite bureautique sera vendue 39,99 € au lieu de 29,99 dans le Mac App Store et 15 € au lieu de 10 pour son édition classique. En cause, la cadence des mises à jour du système MacOS qui occasionne des coûts de développement importants. Rappelons que NeoOffice dispose d’une meilleure intégration à l’IHM et aux fonctions de sauvegarde.

Ce prix va t-il permettre la survie du modèle économique ? Car mise à part la fourniture de mises à jour uniquement sur les fonctionnalités ajoutées, il n’y a aucun autre support. En clair, NeoOffice profite du code source d’OpenOffice sans le moindre retour.

OpenOffice bientôt sur iPad

6 juin 2016

Akikazu Yoshikawa qui s’occupe également du développement de la version pour Android, vient de commencer le portage sur iPad. Prénommé iOpenOffice, la prochaine bêta version nécessitera au minimum un iPad mini 2 ou un iPad Air sous iOS version 9.0 ou supérieure.

Pour le moment, des testeurs sont demandés. Si vous êtes intéressé et si vous souhaitez aider dans ce projet, remplissez le formulaire suivant :
https://goo.gl/forms/wWLVqUVZeX